5 min. de lecture

Faut-il passer au scooter électrique dès maintenant ?

L'équipe Brumaire • 29 Mar 22

Faut-il passer au scooter électrique dès maintenant ?

Ce n’est plus un secret, ni un produit de niche, le scooter électrique a désormais le vent en poupe ! De nombreux utilisateurs se laissent séduire par ce moyen de locomotion facile d’utilisation, durable et silencieux. Il faut dire que les consommateurs y sont particulièrement incités, avec les bonus écologiques, les primes à la conversion et la pression exercée sur les scooters thermiques, il y a de quoi passer à l’électrique !

 

Sans plus attendre, découvrons pourquoi le scooter électrique est l’un des meilleurs moyens de locomotion pour la ville.

 

La différence entre le scooter électrique et son homologue thermique

Evidemment, la vraie différence entre un scooter thermique et électrique, c’est le moteur. L’un est alimenté par du carburant (généralement polluant), l’autre grâce à des batteries alimentées par de l’électricité. Les scooters thermiques ont leur équivalent électriques que ce soit 50cc ou 125cc.

Contrairement au thermique, le scooter électrique est bien moins contraignant. Il est composé d’une vingtaine de pièces contre plus de 120 pour un thermique, l’entretien et le remplacement des pièces sont donc beaucoup plus facile à assumer.

 

Les types de scooters électriques

Vous disposez généralement de deux types de scooters électriques :

  • ▪️ Le 50 cc : ce dernier possède une vitesse maximale de 45 km/h avec une puissance de 1000 à 4000 watts. Un moteur électrique brushless est généralement intégré dans la roue arrière. Les personnes pouvant conduire ce type de véhicule doivent être au moins âgées de 14 ans et posséder un brevet de sécurité routière (BSR ou permis AM), pour les personnes majeures, un permis B suffit. Pour une utilisation urbaine, le scooter 50cc est largement suffisant et convient à un usage quotidien sur des courtes et moyennes distances.

 

  • ▪️ Le 125 cc : ce véhicule possède une vitesse maximale autour de 80 km/h et une puissance de 4000 à 11000 watts. Il est possible de conduire ce scooter à partir de l’âge de 16 ans. Il requiert le permis A ou B ainsi qu’une formation 125 cc. Ce modèle convient si vous avez l’habitude de rouler sur des grandes routes, le périphériques, les départementales...

 

Vous disposez également de nombreux modèles de scooter selon leur fonction de base :

  • ▪️ Scooter d’usage intérieur : ce dernier possède une apparence compacte sous un petit format. Il est très adapté pour les personnes âgées.
  • ▪️ Scooter tout terrain : ce dernier a la possibilité de rouler sur de nombreux terrains, comme la pelouse, le goudron, la terre, etc.
  • ▪️ Scooter d’usage extérieur : il offre un grand confort pour le conducteur grâce à ses suspensions à l’avant.
  • ▪️ Scooter électriques 4 roues ou 3 roues : ce modèle est équipé de plusieurs moteurs.

 

Le scooter électrique : une solution durable

Nous en conviendront, à la production le scooter électrique émet davantage de CO2 que le scooter thermique, 687kg de CO2 contre 480. C’est notamment due à l’extraction des éléments nécessaires à la fabrication des batteries. On considère donc que le scooter électrique part avec une dette carbone de 207 kg. Néanmoins, en France où l’électricité utilisée émet peu de CO2, cette dette carbone est très vite compensée ! Une fois en route, le scooter électrique est propre, pas d’émission de dioxyde de carbone ni de gaz d’échappement (il n’y a pas de pot d’échappement !). Pour une durée de vie équivalente, le scooter électrique émet 3 476 kg de CO2 de moins qu’un scooter thermique. Ajoutons à cela l’absence de bruit et donc une réduction importante de la pollution sonore.

 

D’ailleurs, l’Etat récompense les personnes désirant utiliser un scooter électrique, d’une prime écologique. Cette dernière peut aller jusqu’à la moitié du prix total du scooter selon les conditions.

 

Electrique rime avec économique

Il faut bien noter que le prix du scooter électrique est plus élevé que celui d’un scooter thermique.  Vous pouvez acquérir un scooter électrique de 50 cc autour de 3000 euros environ. Malgré ce coût élevé, vous profitez d’un investissement économique sur le long terme. Cela s’explique par une réduction des coûts d’entretien annuels et une grosse économie sur la consommation de carburant.

 

Généralement, vous pourrez profiter d’un coût d’utilisation optimisé car le prix du kWh est compris entre 0,15 et 0,20 pour un scooter électrique alors que le scooter thermique a un prix de carburant de plus de 1,5 euros le litre (plus de 2 euros actuellement...).

 

L’assurance est elle aussi moins chère ! Les scooters électriques sont largement moins sujets au vol que les thermiques. Cela s’explique par leur nombre de pièces très limitées (donc pas très intéressant pour la vente de pièces détachées), et l’unicité des pièces en fonction des modèles. Ils nécessitent également moins de réparations et d’entretien, et les assureurs considèrent que les pilotes des scooters électriques sont plus sérieux et font preuve d’une bonne conduite.

 

De plus, la démocratisation de l’usage du scooter électrique permet une baisse globale des prix qui le rend plus abordable. Et encore une fois, les aides de l’Etat peuvent vous permettre de diviser par deux le prix total du scooter !

 

Un entretien facile

Si vous n’êtes pas un grand bricolo, que vous n’aimez pas mettre les mains dans le cambouis, le scooter électrique est fait pour vous !

 

L’entretien du scooter électrique est minime par rapport à son confrère thermique car il ne possède que très peu de pièces. Il est composé de trois éléments majeurs soit le moteur, le contrôleur technique et la ou les batteries. Cette simplicité fait de l’engin un véhicule fiable, qui ne tombe que très rarement en panne.

 

Généralement, un scooter thermique nécessite un entretien régulier de ses consommables ainsi que de ces différents travaux :

  • ▪️ La vidange
  • ▪️ Le changement de filtres
  • ▪️ Le changement de bougies
  • ▪️ Le changement d’embrayage
  • ▪️ L’huile de graissage
  • ▪️ La partie mécanique

 

Le scooter électrique quant à lui ne préconise que l’entretien des consommables suivants :

  • ▪️ Les pneus
  • ▪️ Les plaquettes
  • ▪️ Les disques
  • ▪️ Le liquide de frein

 

Pour le contrôle de sa batterie, il suffit tout simplement de se rendre chez le garagiste afin de s’assurer de sa bonne marche. En moyenne, vous ne payerez qu’environ 150 euros pour l’entretien de votre scooter électrique, contre 250 à 300 euros pour le thermique.

 

Mis à part l’entretien du scooter électrique, vous bénéficiez également de réparations optimales et moins compliquées. Vous pouvez approcher un professionnel habilité pour la réparation de vos deux-roues.

 

L’autonomie du scooter électrique

Ce que l’on a tendance à reprocher au scooter électrique, c’est son autonomie. En effet, elle est moins élevée que celle de son homologue thermique. Toutefois, elle a fortement augmenté ces dernières années pour atteindre des moyennes très correctes. Sur le marché, les 50cc vont de 40 à 120 km d’autonomie, la tranche est de 60 à 160 km pour les 125cc. Précisons que rien ne sert de s’équiper d’un scooter d’une grande autonomie si ce n’est pas nécessaire, vous le pairez d’une manière ou d’une autre (le poids, la vitesse, le prix...). Une autonomie de 60 km peut vous suffire pour parcourir des courtes/moyennes distances comme les allers-retours travail-domicile, courses, rendez-vous...

 

Pour résumer, voici ce qu’il faut retenir sur les batteries de scooters électriques :

  • ▪️ La batterie lithium se charge sur une prise de 220 V et a un temps de charge moyen de 6 heures (comptez 4h pour un scooter Brumaire).
  • ▪️ Une solution de charge rapide existe pour les batteries de scooter 125 cc (30 minutes de charge en moyenne).
  • ▪️ Le chargeur peut être intégré au scooter, lorsque la batterie est fixe ou extérieur, dans ce cas vous devez impérativement charger vos batteries avec le chargeur prévu à cet effet.
  • ▪️ Les batteries peuvent être amovibles ou non : nous vous conseillons de privilégiez des batteries amovibles afin de les recharger sur n’importe quelles prises domestiques.
  • ▪️ Certains scooters sont équipés de deux batteries, cela permet d’avoir des batteries moins lourdes, donc plus facile à retirer pour recharger. Vous pouvez ainsi profiter d’une meilleure autonomie sans alourdir le scooter et sans être forcé d’avoir une batterie fixe.

 

Les spécificités de la batterie

La batterie d’un scooter électrique est composée de deux principales parties :

  • ▪️ Les cellules : la performance des cellules dépend des composants chimiques de la batterie (lithium-ion, lithium-polymère). Ces derniers ont une performance variant de 120 à 150 Wh/kg. Le plomb quant à lui à un seuil de performance de 75 Wh/kg.
  • ▪️ Le BMS ou Battery Management System : ce dernier permet à votre batterie de le protéger des éventuels surcharges et de gérer efficacement son chargement.

 

Concernant les cycles ou la durée de vie de la batterie, vous avez une batterie lithium-ion de 800 cycles avec une performance de 1400 Wh et une autonomie de 60 km/charge.

 

L’expérience de conduite

Le scooter électrique s’utilise tous les jours, l’expérience de conduite est donc important à prendre en compte... et elle s’avère très agréable selon la plupart des utilisateurs, voici les principales différences avec un scooter thermique :

  • ▪️ Couple énergique : une pleine puissance disponible dès le démarrage
  • ▪️ Une capacité de reprise supérieure
  • ▪️ Une puissance moins violente pour les 125 cc
  • ▪️ Une conduite silencieuse ce qui rend la route bien plus agréable
  • ▪️ Une conduite souple avec moins de vibration
  • ▪️ Une facilité de conduite
  • ▪️ Une meilleure anticipation du trajet et de ses signalisations (virages, feux, passages piétons, stops, etc.)

De plus, vous disposez d’un agrément de conduite optimal car vous n’aurez pas à supporter les odeurs d’essence.

Le vrai plus d’un scooter électrique, c’est également son usage simplifié.

 

Une utilisation simple

Plus besoin de se rendre dans une station essence, vous pouvez recharger vos batteries amovibles n’importe où, n’importe quand. A domicile ou au bureau, c’est vous qui décidez !

 

Pas besoin non plus de faire chauffer le moteur, de vérifier le filtre à air, le niveau de l’huile... Vous tournez la clé et vous êtes prêts !

 

Le poids est également à prendre en compte, malgré des batteries pouvant être assez lourdes, les scooters électriques sont plus légers que les thermiques. Leurs poids peuvent varier entre 40 et 120 kg, plus le scooter est léger, plus il est maniable. Néanmoins un scooter trop léger et petit ne vous permet pas de transporter quelqu’un, à vous de voir en fonction de vos besoins !

 

L’augmentation de la pression exercée sur les deux-roues thermiques

Ces derniers temps, la pression est clairement mise sur les deux roues thermiques. A titre d’exemple, la mairie de Paris a décidé de rendre le stationnement payant deux-roues motorisés thermiques d’ici septembre 2022. Des radars sonores sont également en phase d’expérimentation afin de limiter la pollution sonore en appliquant des sanctions selon le seuil de décibels émit. Enfin, les scooters électriques ont la particularité de pouvoir rouler sur les voies de bus contrairement aux thermiques.

 

Désormais, vous bénéficiez de plus de flexibilité et de liberté. En effet, vous n’aurez pas à subir une redevance de parking ou des restrictions vis-à-vis de votre circulation. Cependant, il vous sera tout simplement interdit de rouler sur une autoroute.

 

Un véhicule moderne

Maintenant, vous avez la possibilité de conduire un véhicule avec un système informatique embarqué vous permettant d’être au courant en temps réel de votre consommation.

 

Ce système permet de :

  • ▪️ Optimiser l’autonomie du véhicule
  • ▪️ Améliorer le fonctionnement du moteur
  • ▪️ Optimiser les performances de la batterie

 

Le choix de votre scooter électrique

Convaincu par l’électrique ? Pour conclure cet article, nous vous donnons quelques conseils et certains critères à considérer avant d’acheter votre scooter électrique :

  • ▪️ Le type de trajet que vous souhaitez faire avec votre scooter
  • ▪️ Le type de route sur lequel vous allez conduire
  • ▪️ La distance à parcourir
  • ▪️ Vos conditions de stockage (présence de garage, de prise extérieure, etc.)
  • ▪️ La fréquence d’utilisation du scooter (utilisation quotidienne ou occasionnelle)
  • ▪️ La sécurité du véhicule
  • ▪️ Le confort
  • ▪️ La marque
  • ▪️ La qualité
  • ▪️ Le design

 

Il sera aussi important de considérer certains critères techniques de votre véhicule :

  • ▪️ La performance et la puissance du moteur : généralement un moteur de 4kW a pour équivalent le moteur d’un scooter 50 cc, tandis que le moteur électrique de 8kW, correspond à un équivalent de moteur thermique de 125 cc.
  • ▪️ Les dimensions du scooter : il peut être encombrant ou pas selon le déplacement réalisé. Si vous préférez la stabilité, privilégiez un scooter de grandes dimensions pour un usage en extérieur.
  • ▪️ La taille des roues de votre scooter : les petites roues sont efficaces en termes de vivacité. Les grandes roues sont plus stables et offrent une légèreté au scooter. Ces dernières sont adaptées pour une utilisation en zone urbaine. Vous avez donc des diamètres de roues avant allant de 13 à 25 cm et les roues arrière de 20 à 25 cm.
  • ▪️ La batterie : il existe deux types de batterie de scooter électrique. Elle peut être fixe ou bien amovible selon le modèle. Plus elle est amovible, plus il est simple de la charger.
  • ▪️ L’autonomie : l’autonomie du scooter dépend de la taille de sa batterie. Avec une grande batterie, il est possible de bénéficier d’un stockage d’énergie plus élevé, et donc d’une autonomie plus durable.
  • ▪️ La sécurité du système de frein : le scooter électrique est équipé de freins de stationnement magnétiques automatiques ou encore de système de récupération d’énergie.